L’émission “Envoyé spécial” a rendu visible ce que cachait Sassou Nguesso.
By webmaster1 On 27 Sep, 2013 At 05:17 AM | Categorized As A la Une, Articles, Congo | With 0 Comments

marie-thérèse2“Envoyé spécial” « sœur Marie-Thérèse, bienfaitrice des orphelins de Brazzaville ».

Les images que ramènent les mendiants de la diaspora qui vont jouer au jeu de « qui veut gagner des millions » à Brazzaville, ne reflètent nullement la réalité du pays. Une grande majorité des Congolais de la diaspora, téléspectateurs de France2 hier soir, ont découvert la vraie réalité du pays lors de l’émission « Envoyé spécial ».

Tellement que les images balancées à la figure étaient choquantes et humiliantes,  beaucoup des Congolais ont fait des cauchemars. Nous pensons, nombreux ont enfin pris conscience que SASSOU NGUESSO a tué le pays.

Le gouvernement issu du coup d’État 1997 est incapable à restaurer une société qui prenne en compte la personne dans sa dimension, y compris quand elle devient fragile pour vivifier le vivre ensemble. D’ailleurs c’est cette société mise en place par YOULOU ET MASSAMBA DEBAT, qui a fait de SASSOU NGUESSO l’homme qu’il est devenu aujourd’hui.

« On dit souvent, une société définit son avenir par la place qu’elle accorde à sa jeunesse. Elle détermine le prix qu’elle attache aux droits de l’homme par le sort quelle réserve aux plus pauvres ». C’est justement cette forme de pathologie dont souffre notre société sous le règne de SASSOU NGUESSO.  

Les images de l’orphelinat de Marie-Thérèse avec ses enfants ont été terribles et dévastatrices, elles suscitent toujours les mêmes commentaires, à savoir que SASSOU NGUESSO doit partir à la retraite en 2016 conformément aux articles 57, 58 et 185 de la constitution. Ces images ont également montré l’abandon de tout un peuple parun régime.

Marie-Thérèse a fait passer le message qu’il fallait au monde entier sur le malheur des Congolais ; elle a transmis avec ses mots la bonne information sur la réalité sociale dans notre pays. Cette femme et ses enfants ont communiqué et fait voir par le toucher, par le corps, par le geste, par la voix et par l’amour que le gouvernement congolais ne fait rien pour les plus vulnérables. Ils ont montré ce que les Occidentaux ne pouvaient pas imaginer sur la nature même de Denis Sassou Nguesso.

Aujourd’hui Sassou Nguesso ne pourra plus raconter, vendre, séduire ou mentir sur le manque de solidarité dans notre pays. Car il est vrai que son régime ne fait rien pour les plus pauvres,  les plus vulnérables et les plus fragiles. Yann Arthus bertrand affirme “je suis sorti en pleurs” .

Sassou Nguesso et son gouvernement n’aiment pas les vieux et les jeunes. Or un gouvernement qui n’aime pas les vieux, coupe  le pays de son histoire, de sa mémoire, à l’inverse une société qui n’investit pas sur la jeunesse ou qui les marginalise, hypothèque son avenir, bride sa créativité et sa capacité d’innovation.

À quoi bon de faire don 10.000 euros (6.500 000 cfa) aux habitants d’un village espagnol qui ont tout (protection sociale, retraite etc.), si dans ton propre pays les orphelins n’ont rien. Alors que les plus pauvres ne sont pas protégés, votre femme fume 1.000.0000 euros (650.000.000 cfa) pour ses 70 ans à A ST-TROPEZ.

Enfin, nous pensons que le sort en est jeté sur ce régime. Soutenez Sassou Nguesso et payez-en le prix ! Évitons donc de demander les États généraux de la Nation avant son départ, évitons aussi de demander la mise en place d’un gouvernement d’Union Nationale ou bien la tenue d’un palabre national. Faisons en sorte qu’il parte à la retraite en 2016. (Par sukissa.co.uk) Cliquer ici pour visionner la vidéo

Immersion dans l’orphelinat de soeur Marie-Thérèse au Congopour Envoyé spécial sur France 2.

yann arthus

À 67 ans, Yann Arthus-Bertrand signe une petite perle documentaire de 30 minutes pour Envoyé Spécial. Le célèbre photographe nous raconte son immersion dans un orphelinat au Congo.

Yann Arthus-Bertrand, comment avez-vous découvert cette histoire?

Durant le tournage de mon film sur l’eau (La Soif du monde, ndlr), j’ai visité cet orphelinat et j’en suis sorti en pleurs. Je ne suis pas croyant mais j’ai l’impression que ceux qui ont la foi sont ceux qui sont capables de donner le plus aux autres.

Pourquoi étiez-vous si ému?

Une mère handicapée venait de déposer son enfant devant la porte. La mère avait du mal à partir, l’enfant pleurait mais tous les pensionnaires de l’orphelinat essayaient de le consoler. Il y avait une telle chaleur autour de soeur Marie-Thérèse. C’était incroyable.

Quelle est la première motivation de ce film?

Cette «maman» vit de dons. Nous avons décidé de l’aider parce qu’elle manque cruellement de place avec ses cinquante-quatre enfants dont trois sont séropositifs. Nous lançons un appel aux dons* pour financer la construction de son orphelinat. Mais c’est aussi un film sur l’éducation, l’amour et le partage. Près de 200 enfants ont déjà été accueillis par cette femme. Guilaine Chenu et Françoise Joly ont réagi au quart de tour en voyant le DVD. Il est rare de voir les gens réagir aussi vite en télévision.

En quoi ce sujet illustre-t-il l’un de vos grands projets télé?

J’espère qu’il va faire bouger les choses et permettre, à moi ou un autre, de lancer l’émission dont je rêve. Il faut faire un programme sur les gens qui s’engagent. Dans ce monde de cynisme et de scepticisme, ce genre de sujet est important. Il faut valoriser ceux qui croient en l’avenir alors qu’ils n’ont rien. Partout dans le monde, les gens vous parlent de la même chose: l’amour. Je viens de perdre mon frère récemment. Il avait 57 ans. J’ai revu tous ceux qui l’aimaient. Nous avons tous besoin de cela.

Quel est le déclencheur de votre intérêt pour de tels thèmes?

En vieillissant, j’ai envie d’aller en profondeur avec des gens formidables, d’agir en essayant d’être meilleur. J’ai constaté que «ceux qui font» ont quelque chose en plus dans le regard. Je découvre certainement tout cela trop tard, mais j’ai envie de faire partie de cette famille.

Propos recueillis par Emmanuel Galiero

*www.yannarthusbertrand.org et www.associationbadao.org

 

Leave a comment

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>