“Poisson pour tous à l’horizon 2025” : encore un mensonge de Sassou Nguesso
By webmaster1 On 3 Oct, 2013 At 01:29 PM | Categorized As Forme et santé, Sociale | With 0 Comments

poisLe Congo connaît aujourd’hui un déficit de l’offre de 40.000 tonnes de poissons entièrement couvert par les importations, a révélé mercredi le ministre de la Pêche et de l’Aquaculture, Bernard Tchibambéléla au cours d’un entretien avec la presse.

Le ministre Tchibambéléla a donné cette information au terme d’une visite de travail qu’il vient d’effectuer dans les départements de la Bouenza et de la Lékoumou (Sud du pays) en vue de la mise en application du mot d’ordre du président de la République du Congo, Denis Sassou-N’guesso, intitulé “Poisson pour tous à l’horizon 2025” pour résorber le déficit en matière des produits de la pêche.

Pour pallier ce déficit, le chef de l’Etat congolais a, en effet, mis en place une stratégie comprenant trois niveaux dont la création des stations piscicoles dans 81 sous-préfectures du pays et dans les communes de plein et moyen exercices.

Ces stations vont servir à fournir les alevins aux pisciculteurs et les aliments composés des poissons ainsi qu’à l’encadrement technique des différents pisciculteurs et catalyseurs, a-t-on appris. Il s’agit également de créer au moins 1.000 étangs de 25 hectares dans chaque département.

Selon M. Tchibambéléla, “l’application de ce mot d’ordre devrait permettre de produire au moins 10.000 tonnes de poissons par département à l’horizon 2025 et 150.000 tonnes devraient provenir de la seule pisciculture”.

Le Congo deviendra alors auto-suffisant en protéines de poissons mais aussi exportateur net de poissons dans la sous- région et dans le monde, a-t-il ajouté.

911 Ce mois 1 Aujourd\\\’hui

Leave a comment

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>