L’opposition a la solde de Sassou Nguesso salue les avancées de la concertation de Dolisie
By webmaster1 On 3 Apr, 2013 At 09:27 AM | Categorized As A la Une, Articles, Congo | With 0 Comments

286514
(Les depeches de Brazzaville 29/03/2013)

La dizaine de partis dits de l’opposition républicaine, membres de la convention d’appui aux conclusions d’Ewo, a, à la faveur d’un point de presse tenu le 28 mars à Brazzaville, salué les conclusions de la concertation politique de Dolisie

Dans son mot préliminaire, le coordinateur de cette convention, Nick Fylla de Saint-Eudes, a remercié le gouvernement et les autres forces qui ont opté avec eux, pour un processus ouvert, inclusif et méthodique, fondé sur la recherche d’un large consensus. « La concertation de Dolisie s’est voulue une brise de fraîcheur pour contredire ceux qui prétendent que le processus électoral est impossible », a-t-il souligné. Pour ces partis, le dialogue politique est un lieu d’échange, seul cadre démocratique d’expression des divergences politiques, et aussi, le moyen le plus sûr de régler les différends entre les acteurs politiques.

À l’issue de cette concertation, plus d’une dizaine de recommandations ont été prises parmi lesquelles, l’organisation d’un recensement administratif spécial comme modalité d’établissement des nouvelles listes électorales avant les élections locales ; l’établissement des cartes d’électeurs biométriques ; le réaménagement de la compétence de la CONEL. Les partis de la convention d’Ewo ont considéré ces points comme étant de grandes avancées.

« Aujourd’hui avec Dolisie, vous constatez que sur l’essentiel des questions liées au processus électoral, nous avons quand même gagné. On peut parler d’une victoire parce que, sur les questions fondamentales au plan stratégique politiquement, je veux parler de la question du recensement administratif, le pouvoir a accepté, c’est-à-dire qu’il a compris le bon sens d’aller vers un recensement administratif spécial, ceci allant de pair avec le report des élections parce qu’il faudra avoir un corps électoral assaini », a déclaré de son côté, Bonaventure Mbaya, un des membres de cette convention.

« La deuxième avancée significative de cette concertation, a reconnu ce dernier, est l’établissement des cartes d’électeurs biométriques, que nous avons tous réclamé et qui est aujourd’hui accepté par le pouvoir. Il faut continuer à maintenir cet environnement de confiance entre nous et le gouvernement, pour essayer d’avancer ensemble. La finalité étant qu’aujourd’hui, il s’agit pour nous qui représentons la classe politique, d’arriver à créer un climat apaisé qui devienne permanent dans notre pays, et d’asseoir de façon durable la réconciliation des Congolais », a conclu Bonaventure Mbaya.

Saluant le fait que le climat politique s’est considérablement détendu, les partis de la convention d’Ewo ont invité toutes les forces vives du pays à s’arrimer à cette dynamique pour la sauvegarde de la démocratie, en participant à ces opérations d’intérêt national.

Jean-Jacques Koubemba

857 Ce mois 0 Aujourd\\\’hui

Leave a comment

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>