Congo-Brazzaville: Sassou-Nguesso empêche la scolarisation des enfants des populations locales du Congo dans le Pool.
By webmaster1 On 28 Apr, 2019 At 04:30 AM | Categorized As A la Une, Articles, Congo | With 0 Comments

Le constat est indubitable: à l’aube des indépendances en Afrique francophone ex-colonies françaises, la France avait fait du Congo une mosaïque humaine en important massivement des peuples d’Afrique de l’ouest pour empêcher les populations locales (Bakongo, Batéké et Pygmée) d’accéder au pouvoir, et continuer à exploiter à merci les matières premières.

Toutefois, pour les Européens, l’Afrique est une zone d’approvisionnement en matières premières stratégiques qui fondent leur puissance économique, technologique et militaire ; et cela n’a pas changé. On place à la tête un vassal qui empêche les populations locales d’avoir des élites qui pourraient remettre en cause cet état d’effet.

D’ailleurs, l’instauration du tribalisme des territoires et du tribalisme des peuples (Congolais issus de la colonisation contre populations locales) n’est pas sortie de terre comme des champignons, mais s’inscrit dans la stratégie amorcée à l’aube des indépendance.

Parce que, le tribalisme contre le Pool n’est pas un simple slogan électoral, mais une véritable vraie stratégie permettant à l’ancienne puissance colonisatrice de maintenir sa domination sur le Congo. Le tribalisme est conçu comme étant un développement séparé entre Congolais pour empêcher l’unité nationale et le vivre ensemble.

Et, on fait en sorte que chaque peuple formant la mosaïque congolaise ne puisse pas coexister avec son voisin. Le Pool est privé de droit de vote, et l’on empêche la scolarisation de ses enfants dans l’indifférence totale de l’OIF. L’ambition des Mbochi d’Oyo et de leurs maitres Blancs est peut être de bâtir un Congo débarrassé des populations locales, au sein duquel ils seraient libres de piller à leur guise le pétrole et les autres ressources.

Par conséquent, la guerre est déclarée contre le Pool. On empêche les élections libres, transparentes et crédibles à toutes les élections. Tous les vassaux soutenus par l’Élysée au Congo poursuivent tous un seul objectif : empêcher les vrais Bakongo d’avoir une élite et des partis politiques avec la stratégie du cheval de Troie.

Que ferons-nous donc de ces milliers d’enfants déscolarisés ? Le manque de diplôme n’est pas un problème lorsque la croissance économique permet d’absorber ces jeunes sans diplômes. Mais cela devient une menace lorsque le marché du travail exige des diplômes !

Pour terminer, peuple congolais sans distinction aucune (Congolais issus de la colonisation ou population locales), le pays réclame le secours de nos bras ; la situation du Pool nous concerne tous. Nous devons aussi réclamer la libération du général Mokoko qui est toujours en prison, sans oublier de réclamer le paiement des bourses des étudiants. Ce n’est pas facile, mais un Congolais qui refuse de se battre, est un otage aux mains du clan Sassou-Nguesso.

Par Bishikanda Dia Pool

345 Ce mois 1 Aujourd\\\’hui

comment closed