Alexis Ngabou, l’homme de janvier 1992, s’en est allé
By webmaster1 On 16 Dec, 2018 At 12:59 PM | Categorized As A la Une, Articles, Congo | With 0 Comments

Les populations locales du Congo (vrais Bakongo, vrais Batéké et vrais Pygmées) et celles issues de la colonisation (les assimilées à la culture Kongo, Batéké et Pygmées) sont très touchées de la mort de Ngabou Alexis, l’homme de janvier 1992, qui sauva la transition démocratique en empêchant le putsch militaire des éléments de la G.A.P en janvier 1992.

Alors que le Premier ministre de la transition Milongo choisit la fuite dans le Pool après les communiqués militaires du colonel Guy Mabiala, l’homme de Mokoko ; communiqués déclarant le gouvernant de transition démissionnaire en bloc, et exigeant au conseil supérieur de la république d’élire un nouveau Premier ministre, chef du gouvernement de transition. Alexis Ngabou choisit d’en appeler à la résistance populaire malgré les rodomontades et les menaces de dispersion du général MOKOKO.

C’est grâce à la détermination et au courage d’Alexis Ngabou que des barricades défensives se dresseront dans plusieurs quartiers de Brazzaville: Talangai, Moukondo, Moungali, Ouenzé, Bakongo, Makélékélé. Cette résistance populaire ne laissa pas indifférent le corps diplomatique accrédité à Brazzaville, particulièrement l’ambassadeur des États-Unis qui ne ménagea pas son soutien à la transition démocratique ( lire son livre préfacé par Paul GUYVISH Matsiona ” LA CONSTITUTION DU 15 MARS 1992″).

Donc, les mots nous manquent pour vous dire combien nous compatissons à la peine de la famille. Puisse ce témoignage de sympathie vous être de quelque réconfort.

Les morts ne sont morts que lorsque les vivants les oublient. Tata Ngabou votre histoire traversera des générations, ton courage sera raconté de génération en génération, et vous devenez un immortel!

Par BISHIKANDA DIA POOL

492 Ce mois 1 Aujourd\\\’hui

comment closed