Non le malheur du Congo-Brazzaville n’est pas une punition de Dieu, mais une volonté de Sassou-Nguesso et de la Françafrique
By webmaster1 On 2 Dec, 2018 At 02:28 PM | Categorized As A la Une, Articles, Congo | With 0 Comments

La chanson à la mode actuellement au Congo est celle qui affirme: « La modification unilatérale de la constitution, le hold-up électoral, les arrestations des opposants politiques et le génocide dans le Pool sont une punition de Dieu au peuple congolais pour ses fautes ». Et, beaucoup de pasteurs et prêtres corrompus par l’illégitime Sassou-Nguesso font circuler ces mensonges d’un autre âge.

En effet, l’idée que la souffrance des humains est une punition de Dieu, ne date pas d’hier dans notre pays et dans le monde. Puisque le livre “Médiéval médecine” affirme qu’au moyen Âge : « certains croyaient que Dieu provoquait des épidémies et des catastrophes pour punir les hommes de leurs péchés ».

Sur ce, posons-nous des questions: était-ce Dieu qui a modifié la constitution au Congo? Était-ce Dieu qui a tiré sur les manifestations qui défendaient la constitution? Était-ce Dieu qui a fait un hold-up électoral à la présidentielle? Était-ce Dieu qui a mis le général Mokoko et Okombi en prison? Était-ce Dieu qui a fait un génocide dans le département du pool maison par maison, village par village et district par district?

Raison pour laquelle, nous affirmons avec force que Dieu n’a rien à voir avec notre malheur ; et le vrai coupable c’est Denis Sassou-Nguesso, le vassal de la France. Parce que durant toute sa vie, il fait de la conquête coloniale française des terres congolaises un acquit de ces maîtres, les Français. Et le Congo entier se trouve entre les mains de cette méchante créature puissante qui est la Françafrique.

French President Emmanuel Macron applauds a question posed by a student at the One Planet Summit on December 12, 2017, at La Seine Musicale venue on l’ile Seguin in Boulogne-Billancourt, west of Paris.
The French President hosts 50 world leaders for the “One Planet Summit”, hoping to jump-start the transition to a greener economy two years after the historic Paris agreement to limit climate change. / AFP PHOTO / Eric FEFERBERG

Par conséquent, Sassou-Nguesso est un mercenaire de la France au Congo. Après avoir tout détruit dans le Pool et ruiné le Congo, il veut maintenant dialoguer avec ses victimes. Au bout du compte, à quoi a donc servi la modification unilatérale de la constitution, le hold-up électoral, les arrestations des opposants et le génocide dans le Pool ?  Au cœur de son dialogue ne se trouve-t-il pas autre chose?  Puisque Sassou-Nguesso est incapable d’apporter la moindre solution au pays aujourd’hui, et il commence à faire déchanter tous les nordistes qui croyaient en lui et à son mythe du tribalisme nord /sud.

Pour terminer, ne nous y trompons pas, les générations futures vont nous reprocher d’avoir participé au monologue en trompe-l’œil du bourreau multirécidiviste des Congolais, Sassou-Nguesso, qui est déjà condamné par les lois des hommes, les lois de la nature et les lois de Dieu. Résistons plutôt et ne nous laissons pas gagner par ses propositions de “BOUKOUTAGE”. Car son dialogue n’a d’autres prétentions que de sauver son régime et de faire imposer son fils. Démolissons les fausses certitudes du dialogue véhiculé par les opposants en trompe-l’œil au service de Monsieur 8%!

Par BISHIKANDA DIA POOL

210 Ce mois 9 Aujourd\\\’hui

comment closed