Congo-Brazzaville: Paulin Makaya n’est-il pas le nouveau cheval de Troie de Sassou-Nguesso pour rouler son peuple dans la farine?
By webmaster1 On 19 Sep, 2018 At 12:56 PM | Categorized As A la Une, Articles, Congo | With 0 Comments

Entre Paulin Makaya et Sassou-Nguesso : quel deal et quelle contrepartie?

Si nous nous réjouissons tous de la libération de Paulin Makaya, car  nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines de prison pendant plusieurs années au motif d’avoir défendu la constitution. Mais son interview au journal « l’œil d’Afrique », le jour même de sa libération, ne promet pas des lendemains meilleurs.

 « …Je ne dirai pas que ma liberté est Totale. Le plus important pour nous c’est l’unité de ce pays. Il faut que les Congolais se retrouvent autour d’une table pour enfin donner la chance au Congo qui est notre patrimoine commun. »; Paulin MAKAYA.

Nous avons l’habitude de dire: « les premiers mots prononcés par un prisonnier politique libéré, après plusieurs années de prison, déterminent sa trajectoire politique future ». Nous sommes aussi conscients que personne ne sort des geôles de Sassou-Nguesso sans contrepartie. Donc entre Paulin Makaya et Sassou-Nguesso : quel deal et quelle contrepartie? L’avenir nous le dira!

L’opposant Paulin Makaya veut donc un dialogue avec Sassou-Nguesso : elle est bonne celle-là ! Pourtant, l’environnement politique congolais est en perpétuel mouvement, et lorsque l’on a été absent pendant trois ans ; Il aurait fallu tout d’abord qu’il demande à son parti de lui faire un état de lieu de la situation politique et consulter ses amis de l’opposition avant de se faire une opinion.

Dialogue, Dialogue ; mais Dialogue avec qui et pourquoi? Il ne faut pas que Paulin Makaya abuse de notre confiance. C’est de notre faute aussi, parce que les Congolais ont trop tendance et besoin de savoir qu’il peut s’appuyer sur quelqu’un que ce soit en politique ou dans un autre domaine.

Sans le savoir, Paulin Makaya vient de donner un souffle nouveau à un Sassou-Nguesso coincé par ses nombreuses contradictions concernant la bonne gouvernance exigée par le FMI, concernant son cheval de Troie Ntoumi avec le génocide dans le Pool, concernant les massacres de Chacona, concernant la machination politique contre le général Jean-Marie Michel Mokoko..

Les responsables politiques Congolais ne tiennent qu’à leur tête, ils nous prennent pour des idiots. Beaucoup de Congolais affirment que militer ou voter ne sert à rien. C’est votre silence qu’ils veulent. Pour eux, l’abstention est une très bonne chose. Sassou-Nguesso et son clan rêvent d’une élection présidentielle où le peuple congolais reste à la maison.

Nous rappelons à MAKAYA que la crise de fond qui paralyse le Congo, a pour origine la modification de la constitution ; constitution qu’il a d’ailleurs défendue. Si la constitution avait été respectée : pas de hold-up électoral à la présidentielle, pas des bombardements dans le Pool, pas des prisonniers politiques et d’opinion, pas de corruption des chefs d’État étrangers. Aujourd’hui l’histoire lui donne raison. Si tel est le cas, parler de dialogue n’est-il pas une faute grave et une insulte à toutes les victimes de la barbarie de Sassou-Nguesso?

Nous avons ressenti un grand chagrin quand Makaya a parlé de Dialogue, nous nous sommes identifiés à lui, et nous comprenons ce qu’il ressent. Il est prêt à tout pour ne plus repartir en prison. Nous le comprenons et refusons de le revoir souffrir. Makaya doit laisser son parti s’exprimer pour éviter une nouvelle prison. Il ne faut pas qu’il oublie que Sassou-Nguesso est le premier responsable de notre souffrance.

Pour terminer, au peuple Congolais nous disons ceci : mieux vaut défendre un idéal en politique que de mettre toute sa confiance en un homme politique. Les hommes passent et l’idéal reste. Pendant trop longtemps, nous avons commis tous l’erreur de mettre notre confiance en un homme ; mais après la trahison de ce dernier : que des dégâts sur le plan moral et psychologique. Il y a plein de raisons de vouloir réagir après l’interview de Paulin Makaya. Il est donc temps de défendre un idéal. Les Congolaises ne sont plus des grands enfants, ils ont grandi, et le Pool ne va plus mordre à l’hameçon de Sassou-Nguesso qui rêve des élections où le peuple reste à la maison. Le dialogue de MAKAYA c’est pour nous décourager de la politique. Ils veulent que les Congolais disent tous que  voter ne sert à rien.  Pour eux l’abstention massive c’est du pain bénit. Paulin Makaya n’est-il pas le nouveau cheval de Troie de Sassou-Nguesso pour rouler son peuple dans la farine? Que tout Congolais trouve lui-même la réponse à cette question.

 Par BISHIKANDA DIA POOL

652 Ce mois 2 Aujourd\\\’hui

comment closed