// SCOOP // Des ONGS libyennes révèlent le deal entre Jean Ping et Nicolas Sarkozy qui scella le sort de Kadhafi et Gbagbo
By webmaster1 On 14 Aug, 2018 At 05:07 PM | Categorized As A la Une, Articles, Monde | With 0 Comments

LIBYE / REBONDISSEMENT :
DES ONGS LIBYENNES RÉVÈLENT LE DEAL ENTRE JEAN PING ET NICOLAS SARKOZY QUI A SCELLÉ LE SORT DE KADHAFI ET LAURENT GBAGBO

C’est assurément l’affaire qui fera les choux gras de la presse africaine et internationale. En tout cas en Libye, elle fait déjà grand bruit depuis la déclaration lue par le secrétaire général de l’ONG Plus Jamais comme la Libye, au siège de ladite institution, ce vendredi 11 mai 2018. Les quelques rares ONGs qui sont encore présentent dans ce pays fortement déchiré du fait de la crise dû à la chute et au renversement du Guide Mouammar Kadhafi, ont résolu de porter plainte contre l’ancien patron de l’Union Africaine, le Gabonais Jean Ping.

Pour ces ONGs, il n’y a aucun doute, Jean Ping a une grosse part de responsabilité dans l’assassinat de Mouammar Kadhafi. Selon le secrétaire général de l’ONG Plus Jamais comme la Libye, Ibn Marwan chef de file de cette offensive, Jean Ping doit une explication aux Libyens et aux Africains au sujet de la mort de l’ancien Président libyen. «Il nous revenait que Jean Ping aurait été dans un deal avec la France et les Etats Unis pour liquider le Guide Mouammar Kadhafi ainsi que Laurent Gbagbo. Selon les informations dont nous disposons, Jean Ping aurait été installé à ce poste pour contribuer à la déstabilisation de la Libye et du pouvoir de Laurent Gbagbo. En contrepartie, on lui proposait de devenir le Président du Gabon. Voilà le deal dans lequel Jean Ping serait avec Nicolas Sarkozy», a lancé d’emblée sous forme de boutade, le secrétaire général de l’ONG Plus Jamais comme la Libye.

Cependant, à l’en croire, s’ils sont arrivés à leur fin de tuer Kadhafi et de déporter Laurent Gbagbo à la Haye, le deal aurait foiré par la suite. «Une inconnue pourtant est entrée en ligne de compte. La défaite de Nicolas Sarkozy aux élections françaises contre François Hollande. En battant Sarkozy aux élections, François Hollande venait ainsi de mettre en déroute le plan diabolique de Jean Ping. D’où son entêtement à se faire passer pour le Président du Gabon malgré qu’il ait été défait par le Président Ali Bongo», a révélé Ibn Marwan. Qui dit tenir Jean Ping pour responsable de tous les milliers de morts en Libye et en Côte d’Ivoire car les deux actions sont les pièces d’un même plan commun de déstabilisation. Et d’annoncer que des ONGs libyennes sont prêtes à porter plainte devant les juridictions compétentes africaines, contre Jean Ping, Nicolas Sarkozy, Transparency international et Sherpa pour complicité de crime et crime contre l’humanité. «En sa qualité de Président de la Commission de l’Union Africaine, il aurait pu s’interposer et mobiliser l’Afrique entière contre ces crimes odieux qui se profilaient à l’horizon. Mais au lieu de cela, il a préféré s’allier au diable. Or, le fait n’échappe à personne. Les deux hommes ne s’apprécient pas beaucoup. Et Jean Ping qui ruminait une vengeance contre le Guide libyen ne s’est pas fait prier pour lui porter son poignard dans le dos. Idem pour Laurent Gbagbo qu’il a sacrifié sur l’autel de ses propres intérêts alors qu’il ne demandait que le recomptage des voix. Jean Ping et ses mandants ont préféré eux, la voie du suicide en allant faire la guerre à Laurent Gbagbo», s’est-il désolé.

Au terme de sa déclaration, Ibn Marwan a supplié les Gabonais de ne jamais permettre que «ce criminel» soit à la tête de «ce pays respectable». «Jean Ping a déclaré la guerre au peuple libyen. Quiconque s’alliera à lui, sera notre ennemi. Je demande donc au brave peuple du Gabon de faire ombrage aux desseins funestes de cette marionnette de l’Occident, qui n’attend que de prendre la tête du Gabon pour brader ses énormes richesses», a-t-il conclu.

Par Sala Youcef

Source :ONG Lutte Contre la Déstabilisation de l’Afrique

645 Ce mois 0 Aujourd\\\’hui

comment closed