Congo: reprise des cours dans les écoles publiques
By webmaster1 On 30 Apr, 2013 At 11:14 PM | Categorized As A la Une, Articles, Congo | With 0 Comments

288085 BRAZZAVILLE — Après une interruption de près de deux mois à cause de grève des enseignants, les classes ont repris ce lundi dans les écoles primaires et secondaires publiques du Congo.

A Brazzaville, la capitale congolaise, comme dans la plupart des localités du pays, plusieurs enseignants ont recommencé leurs activités, donnant ainsi satisfaction aux élèves qui depuis plusieurs semaines venaient traîner dans les établissements. « Ceci nous donne un bon espoir que l’année scolaire pourra être sauvée. Nous sommes contents d’avoir fait normalement quelques cours depuis ce matin », indiquait Adelard, un élève de Terminale.

« Sur trente-six enseignants attendus tous ont répondu à l’ appel ce matin », a indiqué un responsable du Collège de la Liberté à Brazzaville. L’affluence n’était pas la même du côté des élèves dont un grand nombre était absent dans cet établissement.

287844

Par ailleurs, la présence des enseignants variait d’un établissement à un autre et notamment ils étaient moins nombreux dans les écoles des localités de l’intérieur du pays. « Ce n’est pas encore une reprise totale, mais l’on peut déjà dire que les activités ont repris. Nous constatons que plusieurs collègues se sont déplacés vers la capitale entretemps. Cela explique certainement des absences qui sont toutefois notables », a indiqué une enseignante jointe à Owando, une localité du nord du Congo.

Les enseignants du secteur public congolais sont entrés en grève le 25 février à l’appel de la Concertation pour la valorisation de la fonction d’enseignant. Cette coalition de syndicats revendiquait notamment l’augmentation du salaire indiciaire et l’adoption d’un statut particulier pour le personnel enseignant, au cours de cette année déclarée « Année de l’ éducation et de la formation qualifiante » par les autorités du pays.

Pendant plusieurs semaines les négociations engagées entre le gouvernement et les représentants des enseignants ont certes produit des appels à la reprise du travail par les dirigeants syndicaux, mais les enseignants refusaient de reprendre le travail, en doutant de la crédibilité de leurs propres représentants.

Face au risque d’une année blanche, le Parti congolais du travail au pouvoir et ses alliés avaient appelé le 26 avril les enseignants à reprendre le travail en leur garantissant son soutien pour l’application des mesures d’améliorations promises dans le traitement salarial des enseignants. De même, trois centrales syndicales majoritaires du pays ont invité conjointement, le 27 avril, les enseignants à reprendre le travail dès ce lundi.

1606 Ce mois 0 Aujourd\\\’hui

Leave a comment

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>